AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Flanagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Alroy Flanagan
Traqueur(euse) de contes
Nombre de messages : 280
Age : 28
Date d'inscription : 11/12/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: 388 ans
Profession: Professeur d'histoire, militaire réformé, super-héros
Situation Sentimentale: veuf

MessageSujet: Flanagan   Dim 5 Nov - 9:38




Alroy Flanagan

« La guerre est dans la nature humaine »




Nom : Flanagan Prénom(s) : Alroy Surnom(s) : Les élèves l'appellent "Flagada", d'autres surnoms ont été utilisés pour le désigner mais il ne vaut pas la peine de les mentionner ici au risque qu'ils soient réutilisés... Situation sentimentale : veufs Orientation : classiqueDate de naissance : 1623, en ces temps là, on ne retenait pas le jour ni le mois, on se souvenait simplement que la mère avait survécu à l'enfantement. Lieu de naissance : quelque part en Irlande, je ne saurais vous dire exactement où, les cartes ont changé Lieu de résidence : New York Nationalité : IRLANDAISEJob/Occupation : Lorsqu'il n'est pas soldat, Alroy est professeur d'Histoire, ce qui revient à peu près au même. Il est toujours en train de mener un combat.  Groupe : Magic Don : régénération cellulaire - guérit des blessures et ne vieillit pasParticularité(s) physique(s) : roux. N'a aucun signe de vieillissement malgré son âge, a la peau lisse comme un jeunot. Problème(s) de famille ?  *juron en gaélique* (si vous le permettez, j'aborderai ce sujet plus tard)


CARACTÈRE

Avoir peur c'est aimer. Donner peur c'est haïr.

Certains ont dit de moi que j'étais sans peur. C'est faux. Je ne redoute qu'une chose: perdre Ardan et me retrouver seul, enfermé dans cette éternité. En ce qui concerne mes tics et mes manies, j'en ai peu. Je me recoiffe souvent, dès qu'il pleut je remonte le col de ma veste et marche vouté. Je fronce les sourcils quand je rencontre un anglais et dans un bar, je prends toujours une Guiness, un whisky, une Guiness. Je me fâche dès qu'on dit que les irlandais sont des pochtrons et je commence souvent mes phrases par "well" mais ça, avec la magie de la traduction, vous ne vous en rendrez pas compte. Je suis aussi quelqu'un de très fier et si on me salit, on passe un sale quart d'heure. Je n'aime pas les jeunes trop bruyants ou trop heureux. J'ai une tendance certaine à tout dramatiser et à voir le pire dans chaque situation et chaque personne.


TRANSPARENCE


Héros/ Héroïne :Roy est un héros à lui tout seul  Rêve : Trouver une compagne immortelle ou mourir Phobie(s) : solitude Religion/Croyances : catholique Passe-temps : Lecture/Guerre/whisky Aversions : insouciance Endroit préféré : son vieux fauteuil devant la cheminée ou bien la guerre Objet fétiche : ses rangers.


UNIQUE

La solitude est la patrie des forts.


Alroy est donc un magic people. Il a découvert ce don à ses dépens. Ce dernier s'est déclaré lors d'un accès de panique suite à l'assassinat de la majorité de sa famille. Il partage ce don avec son frère Ardan qui n'est jamais très loin de lui et qu'il surveille sans cesse. Le fait qu'il guérisse des blessures et ne vieillisse pas est un fardeau et une chance pour lui. Un fardeau car il voit les personnes auxquelles il s'attache mourir devant ses yeux à intervalles réguliers. Une chance car il a pu grâce à son don, combattre pour les choses qui lui ont tenu à coeur et les causes justes. .   


DERRIÈRE LA MAGIE


Pseudo/Prénom: non Âge: non Expérience en rpg: modeste Double-compte: ClopocAnoukT'as lu les règles? certes Comment t'es arrivé ici? en bateau  Avatar: David WenhamCommentaire & Remarques: :brille:Crédits: écrire ici.





Dernière édition par Alroy Flanagan le Dim 5 Nov - 11:40, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alroy Flanagan
Traqueur(euse) de contes
Nombre de messages : 280
Age : 28
Date d'inscription : 11/12/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: 388 ans
Profession: Professeur d'histoire, militaire réformé, super-héros
Situation Sentimentale: veuf

MessageSujet: Re: Flanagan   Dim 5 Nov - 9:38




HISTOIRE

« Les Irlandais sont des gens justes: ils ne disent jamais du bien les uns des autres.»





"Oh...Vous parler de moi ? Vous êtes sûr ? Je ne sais pas si ma vie vous intéressera...Mais bon...Puisque vous le demandez...  Je suis donc né en Irlande, il y a quelques centaines d'années. La vie alors était simple mais dure, je me levais chaque matin aux aurores, je passais la journée au grand air et je m'amusais avec mon frère et mes deux sœurs. Nos parents étaient de modestes paysans. Des éleveurs de chevaux, pour être exact. Mes journées se passaient paisiblement, j'avais pour tâche de nourrir les animaux et de veiller à la bonne marche de la ferme familiale. Tout se passa pour le mieux jusqu'en 41. En 1641, je veux dire.

Ils étaient trois. Armés jusqu'aux dents, des armures clinquantes et des casques recouvrant le haut de leur visage. Celui qui marchait en tête frappa à la porte de bois de notre maison. Père ouvrit. De ma cachette, je pouvais percevoir que ses mains tremblaient, mon père avait peur. L'Anglais au casque s'adressa à lui d'une voix énervée et forte. Père refusa, il tint bon. L'homme en armure donna alors un ordre à ses soldats. L'un d'eux s'empara d'une torche et bouta le feu à la réserve de fourrage qui était attenante à la maison. Mes yeux s'écarquillèrent et mon sang ne fit qu'un tour. Je sortis de ma cachette, bondit en bas de mon arbre pour voler au secours de ma famille. Je n'aurais pas dû, j'aurais dû écouter mère. Elle m'avait donné l'ordre de rester avec Ardan. De le protéger quoi qu'il m'en coûte. Ardan était mon plus jeune frère. Il avait 6 ans, j'en avais 18. M'assurant qu'il resterait sagement perché dans le chêne qui avait abrité nos jeux d'enfants, je courrus au secours de mes parents. J'arrivais trop tard. L'anglais avait déjà éventré mon père. Son corps gisait à ses pieds, mère était à son chevet, pleurant son amour et sa douleur. Le soldat riait alègrement et moi, j'étais paralysé par cette vision d'horreur. Je ne pouvais plus bouger. Le soldat attrapa alors mère par les cheveux. Ces jolis cheveux roux si longs, dont elle était si fière. Il la maintint au dessus du sol quelques secondes, la regardant d'un oeil vicieux.

Il y avait eu un cri, puis deux. L'armure était tombée, mes mains étaient ensanglantées. Je venais d'assassiner un soldat de la couronne britannique et ses sbires. Mère était sauve. J'étais un meurtrier. "Pars, Alroy, prend Ardan avec toi, fuyez." Elle était résignée et moi, son fils couard, j'étais docile. Je m'empressais donc de rejoindre mon plus jeune frère. Il n'avait rien vu de mes actes sanguinaires. Je le juchais sur le dos de Pride, l'étalon dont mon père avait été si fier tout au long de sa vie, et je sautais derrière lui.

Nous chevauchâmes ainsi pendant plusieurs jours, le temps de mettre de la distance entre le massacre et nous. Mon frère s'était tu, comprenant bien que sa vie d'avant devait disparaître. Moi, je ne pouvais chasser le visage de mère de mes pensées. J'aurais dû l'emmener. J'aurais dû l'aider. En ce moment, elle payait pour mes crimes...

En 1649, Cromwell mit fin pour de bons aux souhaits d'indépendance de mon peuple. J'étais un jeune soldat de l'armée irlandaise en déroute, apprécié pour mes qualités de cavalier et mon incroyable capacité à survivre aux blessures mortelles, on me nomma pendant longtemps Alroy le brave. Pourtant, j'étais faible, animé par ma soif de vengeance, j'aurais tout fait pour pouvoir couper la tête de l'un des compatriotes de ceux qui m'avaient volé ma vie. Mais mon ardeur ne suffit pas à faire triompher notre peuple. Les Anglais avaient gagné, l'Irlande était défaite. J'embarquais avec mon frère vers le nouveau monde. Cette terre qu'on disait vierge serait notre futur. C'est ainsi que je tournais le dos au pays de mes ancêtres.

La vie sur ce nouveau continent fut une agréable découverte. la nature était magnifique et les colons assez dispersés pour pouvoir vivre une vie de reclus. C'était exactement ce qu'il nous fallait à moi et à mon frère. Nous avons bâti une petite exploitation agricole de nos mains, très semblable à celle qui avait abrité mes tendres années en Irlande. Naturellement, nous avons élevé des animaux et avons appris par la même occasion que nous étions des "cow boys". Ardan et moi étions heureux, autant que nous pouvions l'être en vivant reclus dans une petite maison à l'écart de toute civilisation. Nous vécûmes comme cela une petite centaine d'années. Ignorant volontairement les guerres de colonisation, protégeant nos terres lorsqu'il le fallait.

Les années qui suivirent furent riches en changements, nous découvrîmes des êtres humains à la peau noire qu'on employait comme des bêtes de somme, des plantations de coton et le partitionnement de ce continent. Encore une fois, nous nous engageâmes dans une guerre pour l'indépendance. Sous le commandement d'un certain Georges Washington, les deux irlandais que nous étions encore devinrent alors des soldats américains. Je vous passerai les détails des guerres qui nous animèrent. Mais sachez une chose: je les ai toutes faites. Pourquoi ? Pour prouver mon allégeance aux valeurs de mon pays d'adoption et défendre une cause qui à chaque fois m'a paru juste, sur le moment. Aujourd'hui, à l'heure des téléphones portables, des immeubles et des yellow cabs, je me suis juré de ne plus prendre les armes, j'ai fait couler assez de sang. Mais si une injustice traverse ma route, je ne pourrai m'empêcher d'y mettre fin. C'est ma raison de vivre depuis si longtemps. Encore une chose: j'ai toujours vécu près de mon frère. Nous ne nous sommes mariés que quelques fois. A chaque fois ce fut une douleur immense de voir mourir nos femmes et nos enfants sous nos yeux. Lassés de cette fatalité, nous nous sommes installés dans un immeuble modeste, dans deux appartements différents mais assez proches, nous jurant l'un l'autre qu'on ne tenterait plus de vivre "comme les autres", c'est trop douloureux. Oh, vous me direz qu'il existe sans doute encore quelques uns de nos descendants...Et bien vous avez raison, mais nous ne pouvons les côtoyer. Imaginez, ça vous plairait d'avoir votre arrière arrière arrière grand-père dans vos amis Facebook ? Non, c'est toujours pareil, il y a un moment où nos proches trouvent louche que nous ne vieillissons pas. A cet instant, nous plions bagage...

Les frères Flanagan sont depuis longtemps fichés dans les registres des services secrets américains qui connaissent très bien leur condition d'immortels et leur pouvoir. Pour le moment, ils ne les ont torturés et disséqués qu'une seule fois mais ils se gardent bien de recommencer, percevant que ces deux combattants sont plus agréables lorsqu'ils ne souhaitent pas votre mort. Ils sont des armes utiles en temps de guerre et, pour cette raison, le FBI et la CIA ne les dérangent que lorsque c'est vraiment nécessaire.


Dernière édition par Alroy Flanagan le Dim 5 Nov - 10:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alexy Taylor-Reed
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 4198
Age : 21
Date d'inscription : 31/10/2010



Feuille de personnage
Age du personnage: 23 ans
Profession: Fraîchement diplômé de la
Situation Sentimentale: Marié à Monsieur le Maire

MessageSujet: Re: Flanagan   Dim 5 Nov - 9:40

Twisted Evil

_________________

CAN YOU FIX THE BROKEN ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alroy Flanagan
Traqueur(euse) de contes
Nombre de messages : 280
Age : 28
Date d'inscription : 11/12/2011



Feuille de personnage
Age du personnage: 388 ans
Profession: Professeur d'histoire, militaire réformé, super-héros
Situation Sentimentale: veuf

MessageSujet: Re: Flanagan   Dim 5 Nov - 9:41

Alexy Taylor-Reed a écrit:
Twisted Evil
:guerrier:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Alphonse B. De La Cour
Inventeur(euse) des contes
Disponibilité RP : Prenez un thé et patientez SVP ♥

Nombre de messages : 4789
Age : 34
Date d'inscription : 20/11/2010



Feuille de personnage
Age du personnage: 32 ans
Profession: Peintre
Situation Sentimentale: Heureux marié ♥

MessageSujet: Re: Flanagan   Mar 7 Nov - 22:22

Monsieur Flanagan :brille:

_________________

I'm a phoenix in the water
A fish that's learned to fly
 'Cause they say home is where your heart is set in stone, is where you go when you're alone, is where you go to rest your bones. It's not just where you lay your head, it's not just where you make your bed. As long as we're together, does it matter where we go?

Just click ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flanagan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flanagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les protagonistes-