AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 New York Times ; 27 mai 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


My Fairy Tales
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 663
Age : 96
Date d'inscription : 21/03/2013



MessageSujet: New York Times ; 27 mai 2013   Mer 17 Juil - 1:09




>
LE CAS
JAVERT & WILDE



Le souvenir de cette mystérieuse soirée d’Halloween est encore frais pour plusieurs d’entre nous. Que ce soit pour les évènements particulièrement étranges qui y ont été vus ou la supposé tentative de meurtre de l’un des inspecteurs de New York, la soirée a été haute en couleur. Si plusieurs ont des théories toutes aussi farfelues les unes que les autres à propos des événements ayant eu lieu, ce n’est pourtant pas le sujet qu’aborde cette article.


Un cas attire l’attention des médias depuis plusieurs mois déjà : Le cas Javert et Wilde. Comme vous le savez certainement, l’Inspecteur de police aurait tiré sur monsieur Wilde, un rentier de notre chère ville, au cours de cette étrange soirée. Les blessures auraient été superficielles, mais un dossier a tout de même été ouvert sur cette affaire. Il se trouve que le tribunal et ses jurys auraient rendu leur verdict à la fin du mois de février, il y a de cela quelques semaines. L’Inspecteur Javert, déclaré non coupable à cause des fortes doses de drogues dans son sang et d’autres éléments étranges ayant eu lieu, s’est tout de même vu accordé un congé imposé. La sentence, légère pour certains, a énormément fait parler la foule, mais il n’en est rien à côté de la suite.  
Certains disent avoir vu l’Inspecteur quitter le palais de justice les sirènes activées, à la poursuite d’un malfrat. Les informations à ce sujet sont rares, mais il n’en reste pas moins que, près d’une heure plus tard, monsieur Javert aurait sauté du Brooklyn Bridge, au nord de notre ville. Si les avis divergent face aux multiples possibilités, la position du suicide est la plus forte. L’homme impénétrable aurait-il voulu exécuter sa propre sentence ? Il n’en serait pas surprenant, surtout après avoir tiré sur un homme aussi influent que Wilde, grand âme s’occupant de la reconstruction d’un refuge pour animaux, aux dernières nouvelles. Selon les dernières nouvelles, l’Inspecteur serait pourtant toujours en vie, hospitalisé à l’hôpital général de New York. L’affaire est donc à suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


My Fairy Tales
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 663
Age : 96
Date d'inscription : 21/03/2013



MessageSujet: Re: New York Times ; 27 mai 2013   Mer 17 Juil - 1:09





LA GUERRE AU COLLIER

Vous vous souvenez sûrement du refuge pour animaux dans le centre de Manhattan nommé « Sans Collier » qui a brûlé l’été dernier ! Ça s’est passé le 5 juin de l’année 2012, aux environs de 15 heures. La gérante du chenil, Pocahontas Red Elk, a malencontreusement mis le feu à l’établissement en faisant tomber une simple bougie, les flammes se propageant vite à cause des tonnes de journaux qui étaient là, pour servir aux besoins des animaux. L’incendie accidentel a mobilisé de nombreux pompiers sur les lieux, dont Charlie O’Neill qui s’est trouvé être celui qui a sauvé Mlle Red Elk d’une fin atroce, à laquelle certains animaux n’ont tristement pas échappé. Une trentaine d’animaux ont néanmoins été sauvés, certains sont ressortis brûlés de ce calvaire mais en vie.
Le bâtiment appartenait à l’association PETASPA, qui s’occupe de défendre les droits des animaux. Si l’endroit est resté dans les décombres plusieurs mois, aujourd’hui les investisseurs accourent. Le terrain a été racheté par le milliardaire Adam Wilde, qui compte rebâtir le refuge avec l’aide financière du célèbre peintre Alphonse B. De La Cour. Cependant, l’important agent immobilier John Radcliffe a déclaré à la presse qu’il comptait racheter le terrain au propriétaire et faire signer l’usufruitier malgré les réticences de ces derniers. Nous n’en savons pas plus quant à ses intentions de restructurations, mais il semblerait que la guerre soit déclarée à Manhattan !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


My Fairy Tales
Inventeur(euse) des contes
Nombre de messages : 663
Age : 96
Date d'inscription : 21/03/2013



MessageSujet: Re: New York Times ; 27 mai 2013   Mer 17 Juil - 1:09




NOUVEAU MEMBRE AU CONSEIL
Hallorhan et l’hôpital, le retour.

Grand nombre d’entre nous se souviennent du drame ayant eu lieu il y a de cela plusieurs mois. Le drame des Hallorhan a fait parler pendant quelques jours et à la surprise générale, le jeune délinquant Rex M. Hallorhan s’est relevé être une victime, voir même un sauveur selon certains. Pour se rappeler des faits, Steven Hallorhan, doyen du Grand hôpital de New York, aurait assassiné sa femme sous le coup de la folie, et aurait tenté de s’en prendre à ses deux fils par la suite. L’homme aurait été tué par Érik Javert, inspecteur de police de notre ville. La suite des événements, quant à l’état de l’hôpital et de son poste, en a laissé plus d’un à bout de souffle. Suite à plusieurs semaines sous silence, un nouveau doyen aurait pris les rênes de l’hôpital, un prénommé Ethan Francoeur, connu pour être un grand chirurgien du cœur français. Si la surprise a été grande chez plusieurs, elle est venue accompagnée. Le fils de l’ancien doyen, Rex M. Hallorhan, se serait vu offert une place au sein du conseil de l’hopital.
M. Francoeur aurait dit,avant de s’abstenir de tout autres commentaires, que le jeune homme méritait cette place pour les nombreuses années de travail de son père. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Il y ne faut pas oublier les diverses arrestations du jeune homme malgré son acte de bravoure, ainsi que ses fréquentations tel que Ryan Dawkins, autrefois accusé de meurtre, Maddox C. Blackbird, présentement derrière les barreaux, tout comme Jim Hawkins qui s’est vu libéré il y a de cela quelques semaines. Est-il bon qu’un jeune homme, tout juste adulte et certainement toujours sous le choc du drame ayant eu lieu au sein de sa famille, prenne place au sein du conseil de l’hôpital ? Il est à se souvenir qu’avec ce poste, M. Hallorhan aura une influence certaine, bien que minime, sur le sort de centaines de vie . La question est bien là, évidente, mais la réponse se laisse attendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York Times ; 27 mai 2013   

Revenir en haut Aller en bas
 

New York Times ; 27 mai 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Presse: New York Times-